The Swiss Connection: Switzerland’s involvement in the US electoral fraud

by Cesare Sacchetti

Neal Sutz is an American-Swiss citizen. Most probably, he didn’t imagine that he would ever be in the spotlight. But fate has put him in the center of an international intrigue. Basically, Mr. Sutz has had a major role in exposing the involvement of Switzerland in the US electoral fraud.

Up to now, no one has reported on the “Swiss connection”, so to speak, but this little Alpine country could be the key to figuring the entire puzzle of what can be defined as an international coup d’état against Donald Trump.

The Dominion Voting machines that had switched thousands of votes from Trump to Biden are linked with Scytl, a company whose source codes were bought by Swiss Post, the postal service owned by the Swiss government.

Switzerland failed to notify Trump and his administration of Scytl’s flaws, which were largely known by the Swiss.

Mr. Sutz has the irrefutable evidence of this fraud, which is the source code that now is in the hands of Trump’s legal team. General Flynn’s brother, Joseph, publicly thanked Sutz on Twitter by reassuring him that now the evidence is in “the right hands”.

The mainstream media have completely ignored Sutz’s exposé. Only some alternative media, such an Italian TV ByoBlu, have reached out to him.



After Mr. Sutz delivered the evidence to Trump’s legal team, some people close to the Swiss-American author were hurt.

The globalist cabal is trying to silence those who are exposing the fraud, yet Mr. Sutz has the courage to denounce and provide proof of the international coup d’état against Trump.

There’s much more at stake than the outcome of an election. This is a battle between good and evil and the fate of mankind hangs in the balance.

Neal Sutz has already picked his side. Here you can find his story and the truth about the international coup orchestrated by the globalist cabal to overthrow Donald Trump.

Q) Mr. Sutz, you have recently come to the spotlight because you exposed the US electoral fraud in your website by highlighting the ties between the company involved in the fraud, Scytl, and Swiss Post, the national postal service owned by the Swiss government. Could you tell us more about your background and why did you come forward?

A) My background is rather diverse. I am an author, filmmaker, business consultant and activist for truth. I decided to come forward with the information regarding the many connections of Switzerland to The United States elections of 2020 for the simple reason that the initial information that dropped in my hands stimulated my curiosity and I was determined to understand the situation in its entirety. When I looked deeply into the situation, first simply regarding the Scytl source code as it relates to Switzerland and the US Elections and found out that Switzerland, specifically Swiss Post, which is owned by the Swiss Federal Government, had not only co-developed the Scytl e-voting software with Scytl, headquartered in Barcelona, a number of years ago but had then had bought the sole rights to the Scytl source when Scytl fell into bankruptcy, I decided to go very deep into my investigation and find out for myself if there was any validity to these possible allegations and very peculiar connections.

By birth, I am a Swiss citizen and an American citizen, having been born in New York in 1970. I became Swiss through my mother having been born and raised in Switzerland. I decided that I have a duty not only American Citizens, but also to my fellow Swiss Citizens, as well as to freedom seekers in countries all around the world.




Q) Could you explain how Switzerland is involved in the fraud and what role Scytl has had in the US election?

A) Switzerland, both private and public sectors, is deeply involved in many aspects of the 2020 US Elections, whether it be the largest, initial financing of CITCO, which is was a majority, then minority, interest owner of Smartmatic, that financing having come from the Sandoz Family Foundation of Switzerland in 1965, up to the rather curious involvement of the pharmaceutical company Novartis, SA in the current day, a company which is deeply related to the COVID-19 situation, Switzerland has been and is still a major player in the 2020 US Election “situation.”

Switzerland is clearly tied to numerous financial aspects of the US 2020 Elections. Whether it is the fact that  Chinese conglomerates own 75% of the UBS (Union Bank of Switzerland) or the fact that Switzerland’s Federal Postal Service, Swiss Post, co-developed and currently owns the Scytl source code, this little, unimaginably powerful, geographically-miniscule, Alpine country, is unequivocally involved in this situation. 

There is no question to this fact. This is not my set of theories. This is not me accusing the Swiss Government. This is simply me having taken massive amounts of diverse information which was previously published, all of which I legally accessed, and then having tied it together.

My position on this matter is one which simply says, “If information, any information, is legally accessible, of which all of the information I found, researched and correlated, I have the right as a World Citizen, in this case a citizen of the USA and a citizen of Switzerland, to pose certain questions as to the validity cohesiveness and the credibility of said information.”

When I found out that the, “information” which I found was beyond simply, “curious,” but rather shocking, very curiously hidden and never before correlated and presented publicly, as it relates to the most important world election in history, I made it my mission to speak out and allow the general public to make their own determination.

Q) Did Switzerland respond about the flaws of the Scytl software programs and the reasons why it didn’t inform the US government about these critical technical issues?

Swiss Post’s initial response was published approximately 24 hours after I initially released my blog and was done via a rather cryptic, well-hidden Tweet from them. This Tweet stated clearly that Swiss Post did, in fact, purchase the legal rights to the Scytl software and that they said it was purchased for developing an e-voting program, from Switzerland for Switzerland.  When I read that, and interpreted how it was presented publicly, so well hidden, I became even more determined to seek out more clarity as to this, “situation.”

Not a single Governmental Representative, either from Switzerland or from The USA, nor in any other country, has attempted to discredit any of the many questions which I have posed, nor attempted to disqualify any of the evidence I have presented.

What role Scytl had, or still has, in the US 2020 Elections is becoming clearer as the days and weeks proceed. Scytl is the software that is used as the security measure within the Dominion machines, machines which are inextricably tied to Smartmatic. That fact is irrelevant to whether or not President Trump’s legal team’s lawsuits will be accepted as receivable, or not, by the Supreme Court and other U.S. Authorities, as well as irrelevant as to whether or not President Trump will be validated as being the winner of the 2020 US Presidential Election. That fact is simply a matter of the individual’s inherent right to know the truth.

If one simply looks at the lawsuits of President Trump’s legal team, it is very clear the Scytl software source code is the security measure, related directly to the Dominion Voting Machines, and that Switzerland was, in numerous ways, private and public sector, involved in the 2020 US Election scandal, an election which will determine not only the next four years in The United States of America, but also the future of the USA and the future of the world in general.

As the quote goes, “As goes America, so goes the world.”

There is no question that the source code of any software program controls said program, no matter who owns said software, no matter what country said software is maintained in, monitored and managed from and no matter what country in which that software is being used.

As to why Switzerland did not inform The USA about these critical, technical issues, my only assumption, as is clearly the assumption of the tens of thousands of people who have contacted me, including politicians and journalists, is that there is a financial and political benefit to having kept the, “technical issues” out of the light of The USA’s current President, Donald J. Trump, and those who wish to maintain a freer, non-Socialistic democracy in The United States of America.

Q) Not only does Switzerland have a major role in Scytl. Recently, it has turned out that a Dominion’s parent company was financed with 400 million dollars by a Swiss Investment Bank whose 75% of shares are in the hands of the Chinese government. According to several statistical analyses, Dominion had switched hundreds of thousands of votes from Trump to Biden. Is Switzerland the entire key of this international hacking attack against the US election?

A) I cannot say whether Switzerland is the entire key to the situation with the US Elections in 2020. However, both private sector Switzerland and public sector Switzerland, such as the Sandoz Family Foundation, UBS (Union Bank of Switzerland) and Switzerland’s Federal Postal Service are all deeply intwined in the 2020 US Elections.

It is irrefutable that the private and public sectors of Switzerland have been involved in one way or another in the international “election industry” since at least 1965. Switzerland has been involved, as such, with numerous companies, from Switzerland, to Venezuela, to Spain and beyond for many decades, until the present day.

If one looks closely at all the aspects of what is happening with the 2020 US Elections and the alleged fraud, honestly and pragmatically, with no political bias whatsoever, and seeks out to know which country or countries are involved, it is irrefutable and in no way defamatory to say that Switzerland is intimately involved.

Q) In one of your recent videos, you have said that you took “enormous risk” to denounce the Swiss-Scytl connection by delivering irrefutable proof of the fraud evidence into the hands of the Trump administration. Did you refer to the “source code” of Scytl?  If that is the case, could you point out how the source code constitutes evidence of the electoral fraud?

A) What I was able to successfully deliver to President Trump’s legal team, that which I took enormous risk to not only disclose, but also to discuss in detail in numerous interviews and on my website, includes and started with the Scytl source code connection and how there are many different aspects the finance aspects, the pharmaceutical aspects and the social and political ramifications.

The Scytl software, which has been proven to be directly related to the Dominion Voting Machines, in odd relationship with Smartmatic, is the security aspect to the entire voting apparatus. Whether it be the, “trap door” which has been proven to allow the flipping and manipulation of votes via remote access, it is irrefutable to deny that the source code of any software, which directs any program, no matter the “purpose or functionality” of said program, is what runs, guides and directs said program.

If a software program is designed to do a certain task, whatever that task may be, and if that software is able to be controlled from a remote location by a 3rd party while it’s being used in another country (ies), as is the case of the 2020 US Election, then said 3rd Party, especially if said 3rd party maintains the sole rights to said source code for said software, said 3rd party manage the control panel for the entire software and the implementation and utilization of said software, anywhere in the world.

Q) In one of your latest tweets you claim that you had received a written confirmation that all the evidence which you have was delivered to a Trump representative legal team. Could you tell us more about this recent development?

A) The entire dossier which I organized and put together for President Trump’s legal team was received and that receipt was confirmed to me in writing through text messages and then again publicly online. That date was approximately 18 days after I released my blog and approximately 2 weeks after my 1st interview on ByoBlu TV in Italy.

In addition to the information which was received by President Trump’s legal team on the elections was also the full file, including documents and in multi-media, regarding myself and my two American sons having been unlawfully seized by the Geneva, Switzerland Child Protective Services on July 25th 2017.

The information regarding my sons and I details the massive lack of due process which I was never allowed, as well as the abuse, alienation, neglect and psychological torture of my two, young sons who are still being used as political pawns by the Government of Geneva, Switzerland, as well as details the cover-up by hundreds of representatives of the U.S. Government, including the details of the participation and the cover-up regarding my family’s nightmare by representatives of the U.S. Embassy in Bern, Switzerland.

The situation with my sons and I has been buried in the United States and in Switzerland for over 3,5 years and although I did not expose the information regarding the Scytl-Switzerland connection, or any other Switzerland-U.S. Election connections, as a media ploy to get attention on my sons and I, it is clear to numerous politicians, lawyers, journalists and hundreds of thousands of world citizens, that my sons should never have been seized unlawfully as they were by the Child Protective Services of Geneva, Switzerland on July 25, 2017 and that they should be, immediately and unconditionally returned to me.

What has happened to my family is a crime against humanity. My two sons have been alienated, abused, neglected, molested, beaten up and used as political pawns in a proven conspiracy between numerous private and public sector parties in Switzerland and the USA.

That horror story is, however, somewhat distinct to the connection between Switzerland and 2020 US Elections. However, both subject matters are all tied to the US 2020 elections due to the irrefutable involvement of the politicians, computer companies and money based out of Arizona, in The USA, with specific relation to the Church and corporate powerhouse which my ex family in law founded and still run, that being The Mormon Church.

Q) General Flynn’s brother, Joseph Flynn, has publicly thanked you and reassured you that now the evidence is in the “right hands”. Does the Trump administration have now the smoking gun to definitely unmask the fraud?

There are many smoking guns to unmask the fraud. The Switzerland-Scytl connection, as it relates to the source code, is simply one of those smoking guns. The numerous other connections that I’ve put together are additional, irrefutable smoking guns.

I am not in any way saying that I am the only individual who is holding the smoking gun. However as has been replied to me by the legal team representative, there are numerous, powerful and unique pieces of information which I provided which are, in fact, being used by President Trump’s legal team in the numerous legal proceedings to prove the fraud in the 2020 US Elections.

President Trump’s legal team clearly held, before I came into the picture, numerous other proofs of fraud in their own hands. What I presented added to what they already have, in addition to giving them numerous aspects angles, proofs, keys and players, from Switzerland to Arizona, all of which are tied to the 2020 US Election fraud and the relationship of this election to COVID-19 and international child trafficking.

Q) Does the Swiss government know what you have done? Are they after you in some way?

The Swiss Government is fully aware of what I have done. The blog that I set up to put the initial and subsequent information on has a full, back-end log of the cities and addresses of the visitors to my blog. Within 24 hours of the release of my blog, the statistics app on my site’s back-end showed that Bern, the Capital of Switzerland, Washington, D.C., Zurich, Geneva, Barcelona, Caracas, Venezuela, as well as Frankfurt and Berlin, have been very regularly, “visiting” my site.

Whether or not the Swiss are, “after me in some way,” is hard to say, in very specific terms.

My life, in general, due to the scandal of with my sons having been unlawfully detained by the Swiss Government for 3,5 years and my tireless, legal and non-defamatory fight to have my sons returned to me, has made me a rather well-known, infamous, not-terribly-liked figure in this country by the Government and Judicial systems of Switzerland.

I have been stopped by the police countless times, both before & after my involvement in the 2020 US Election scandal.  I must say, though, there has been retaliation against me by the Geneva government’s Child Protective Services, the group home where my sons are being detained and the Geneva Family Court. It was ordered, just last Thursday, by their Family Court, that I can no longer speak to my sons on the telephone (we had 2 calls per week last only 20 minutes each).

However, the court, “narrative” is avoiding directly citing my 2020 US Election involvement, rather it is defamatorily making more ridiculous accusations against me as a sadistic excuse to further alienate my sons from me and make more money from my sons’ unlawful and immoral detainment.

There are no coincidences. There is no question that whether or not the Swiss are, “after me,” the expression, “after me,” is a difficult question to respond to, as there has been direct retaliation against certain people around me and numerous people, friends and colleagues, have stopped talking to me, “all of a sudden.”

Q) Has any Swiss political party shown an interest in your case and in the Scytl’s controversy? Can you tell us more about the legal case of your sons and if the Swiss government is using this issue as a way to retaliate against you?

A) I have seen significant interest from a particular conservative political party and Switzerland and am in detailed discussions with representatives of that Party, one of whom is currently still in the Parliament in Switzerland. They contacted me and are asking me many questions to assist them in putting together pieces of the puzzle that they have been unable to for years regarding e-voting in Switzerland. I won’t say much more on that subject, other than to say there is direct, up-and-back communication between myself and them and potential for a long-term relationship on many levels, both politically and legally.

Regarding the legal case about my son’s and related to the possibility of the Swiss Government’s using my involvement in the 2020 Election scandal to retaliate against me clearly without question, that goes without saying to be true.

I see clearly that the fact of my involvement in the US 2020 Election scandal, as it ties to Switzerland, has given the Swiss Child Protective Services another, defamatory, false excuse to continue the detainment of my sons and perpetrate this fraud against my family.

What I am being told by certain, “high-ups” is that this is the kind of situation with my sons and I is going to be need to be regulated diplomatically or within circles of friends that are lawyers, politicians and judges. This is true since the case against me and why they’ve held my sons is a total fraud and has been proven to be so for many years.

The Family Court in Geneva has not listened to any of my lawyers who have presented the evidence and have never offered me any sort of due process. If this media and political exposure does not force the Swiss to return my sons, nothing ever will. It is a simply a matter of the right people having the courage to stand up the Swiss, a task which most appear to not be up for, but one which I trust the right person will come along to do very soon now.

Q) In a recent tweet you have written that someone “physically hurt” people close to you and that other three persons who support you have been robbed. Do you think the Swiss government has had any role in these vicious attacks? Have you been threatened or attacked too?

A) A dear friend of mine in Arizona, a woman, was physically hurt about 3,5 weeks ago. Also, the campaign office for Josh Barnett, the congressional candidate from Arizona who made the demand on July 25, 2020 to Swiss President Simonetta Sommaruga, for the Immediate and Unconditional Release and Return to me of my two sons, was broken into and robbed of their computers and other electronics.

Do I think the Swiss Government is directly involved in those crimes? No, I do not. However, I do believe that the people associated with wanting to cover up the conspiracy which has allowed the Swiss to unlawfully detain my sons for 3,5 years, most of whom are based out of Arizona, are deeply involved in what happened to my friend and to Congressional Candidate Josh Barnett’s campaign office.

The persons involved in the collusion which resulted in the unlawful detainment of my sons by the Geneva Child Protective Services in 2017 are those whom I had exposed, through irrefutable evidence, as being involved in pedophilia, child pornography and child trafficking. They are financial and political powerhouses. They are among the Leadership of The Mormon Church. They are also my ex family in law. A dangerous mix with unlimited resources and a streak of vengeance unlike anything I had ever thought could exist.

Q) The US Treasury listed Switzerland as a currency manipulator. Do you know if this decision is related to Switzerland’s involvement in the electoral fraud?

A) Whether or not the decision by the US Treasury to list Switzerland as a currency manipulator is directly related to the 2020 US electoral fraud, I cannot say since I do not have that kind of internal, governmental or financial information.

If one looks at it objectively, however, the only two other countries which are on US Treasury’s currency manipulator list are Vietnam and China.  With Switzerland, less than one week ago, “suddenly” being placed on that miniscule, targeted list could imply a correlation between the naming of Switzerland as a currency manipulator and the 2020 US electoral fraud investigations.

For me to blatantly say, “No, the two are totally unrelated” would be an ignorant, closed-minded statement. I do not personally believe in coincidences.

Q) The Supreme Court has recently dismissed the Texas lawsuit against the four states (Pennsylvania, Michigan, Wisconsin and Georgia) which had violated the Constitution, because of a legal standing issue.

Do you think that the Trump administration can still win its legal battle before the Supreme Court or other state courts? Do you think that the conspirators who had planned the fraud will be publicly prosecuted by the triggering of the 2018 EO against foreign election interference?

A) Yes, I believe that the Trump Administration can still win its legal battle before the Supreme Court and other state courts, as well as before any other Authorities, that is, IF those Courts and Authorities are willing to validly look at the irrefutable proof that has been presented by President Trump’s legal team.

Whether or not the conspirators who planned the fraud will be publicly prosecuted by the triggering of the 2018 Executive Order or otherwise, I cannot say.

I will say that if any individual, family, group, company, political party or country conspire in any way to affect the liberty and freedom and rights of another group or country, I sincerely hope that truth will reign, that Justice will be had and that the American people, the Swiss people, as well as all people who seek freedom, liberty and the right to an honest vote and an honest count of their vote to name and choose the politicians that the people wish to, will be listened to, adhered to, followed and that the world will improve and not further decompensate and that human beings and citizens all over the world will experience true and permanent freedom.

I believe the world needs change, change for the better. I do not believe that I’m the only one that believes this. I believe that change in this world comes through intelligent reflection and analysis. I believe that change comes through proper defense, on many levels. I believe that change comes through the showing of proof and evidence, as well as the validation of said evidence.

Ultimately, I believe, that the world will not become a better place if we continue to allow more horrible things to continue to occur while we sit by idly and remain, “kings of the keyboard.”  We need to do all we can, now, to stop the perpetration of more destruction, more diminishment of personal liberties, more suffering and more social isolation.

I believe the world is destined, as it has been written about for the last 2000 years, for positive change, for the re-establishment of liberty, of truth, of justice and the righteous reunification of children and their loving parents, as well as the true liberation of any people who have been separated and abused by systems of self-interested, arrogant pride.

One can call them, “Deep State” or any other term, but the essence of such persons or parties is the same. They are simply those who are seeking nothing other than to control, dominate, manipulate, coerce and make fearful the innocent, the vulnerable and the masses in general through false media narrative and social dominance.

Any way one chooses to look at it, or name it, we are truly in the middle of a war between Good and Evil and it is up to us to decide whether or not we are willing and courageous enough to act on behalf of the good, as it is clear that those acting on the behalf of the evil are not stopping in their sadistic efforts.

This blog is sustained by its readers. If you want to help free information, please click below.

https://www.paypal.me/CesareSacchetti

7 thoughts on “The Swiss Connection: Switzerland’s involvement in the US electoral fraud

  • 23 December 2020 at 15:43
    Permalink

    La speranza è che ci sia giustizia divina per mezzo di Uomini che la perseguono!

    Reply
    • 23 December 2020 at 16:11
      Permalink

      Bonjour Monsieur Cesare Sacchetti, je vous écris car j’aimerais prendre contact avec Monsieur Neal Sutz.
      Je suis le fondateur et président du Parti Scientifique Citoyen (Suisse).
      Notre parti, est un parti neutre sans clivage gauche/droite basé sur la science (non corrompue) et le bon sens pour le peuple.
      Pour nous seul la vérité compte.
      Pouvez-vous nous mettre en contact avec Monsieur Neal Sutz ou lui transmettre ce message ?
      Merci d’avance

      Oliver Rehfisch
      Fondateur et Président
      Parti Scientifique Citoyen

      Reply
  • 23 December 2020 at 16:31
    Permalink

    If all this information has been proven then WHY can’t something be done. I see evil ruling the entire situation of the election. It’s frustrating to see all this information and nothing to reverse or change the election!!!

    Reply
  • 23 December 2020 at 18:28
    Permalink

    Come sempre complimenti Signor Sacchetti ma secondo lei quando avremo le risposte quanto tempo resta a Trump per dimostrare e vincere su Biden la presidenza?
    Sereno Natale a lei e alla sua famiglia

    Reply
    • 24 December 2020 at 9:23
      Permalink

      Salve Paola, la ringrazio. Da qui al 6, dovrebbero succedere diverse cose, a partire dalla nomina di un procuratore speciale sulla frode elettorale. Sta diventando più probabile l’opzione che il 6 gennaio il voto non venga confermato dal Congresso. Quindi si andrebbe verso una elezione contingente che vedrebbe Trump vincitore con il voto dei parlamenti dei 50 stati. Ricambio gli auguri di Buon Natale a lei e alla sua famiglia.

      Reply
  • 4 January 2021 at 0:01
    Permalink

    Traduction française de l’article en anglais :

    Neal David Sutz est citoyen américano-suisse. Très probablement, il n’a pas imaginé qu’il serait jamais sous les projecteurs. Mais le destin l’a placé au centre d’une intrigue internationale. Au fond, M. Sutz a joué un rôle majeur dans l’exposition à l’implication de la Suisse dans la fraude électorale américaine.

    Jusqu’à présent, personne n’a fait rapport sur la « connexion suisse », pour ainsi dire, mais ce petit pays alpin pourrait être la clé pour trouver tout le puzzle de ce qui peut être défini comme un coup d’État international contre Donald Trump.

    Les machines de vote Dominion qui avaient changé de milliers de votes de Trump à Biden sont liées à Scytl, une société dont les codes sources ont été achetés par la Poste suisse, le service postal appartenant au gouvernement suisse.

    La Suisse n’a pas informé Trump et son administration des défauts de Scytl, qui étaient largement connus des Suisses.

    M. Sutz a la preuve irréfutable de cette fraude, qui est le code source qui est maintenant entre les mains de l’équipe juridique de Trump. Le frère du général Flynn, Joseph, a publiquement remercié Sutz sur Twitter en le rassurant qu’aujourd’hui, la preuve est entre les bonnes mains.

    Les principaux médias ont complètement ignoré l’exposé de Sutz. Seuls certains médias alternatifs, comme une télévision italienne ByoBlu, l’ont contacté.

    Après que M. Sutz ai remis la preuve à l’équipe juridique de Trump, certaines personnes proches de l’auteur suisse-américain ont été blessées.

    La cabale mondialiste essaie de faire taire ceux qui exposent la fraude, mais M. Sutz a le courage de dénoncer et de fournir la preuve du coup d’État international contre Trump.

    Il y a bien plus en jeu que le résultat d’une élection. C’est une bataille entre le bien et le mal et le sort de l’humanité est en jeu.

    Neal Sutz a déjà choisi son côté. Ici, vous pouvez trouver son histoire et la vérité sur le coup d’État international orchestré par la cabale mondialiste pour renverser Donald Trump.

    Q) M. Sutz, vous êtes récemment à la une parce que vous avez exposé la fraude électorale américaine sur votre site web en soulignant les liens entre l’entreprise impliquée dans la fraude, Scytl, et la Poste suisse, le service postal national appartenant au gouvernement suisse. Pourriez-vous nous en dire plus sur vos antécédents et pourquoi vous êtes-vous présenter ?

    A) Mon parcours est plutôt diversifié. Je suis auteur, cinéaste, consultant en affaires et militant pour la vérité. J’ai décidé de présenter les informations concernant les nombreuses connexions de la Suisse aux élections américaines de 2020 pour la simple raison que les informations initiales que j’ai eu sous la main ont stimulé ma curiosité et que j’étais déterminé à comprendre la situation dans son intégralité. Quand j’ai examiné en profondeur la situation, tout d’abord simplement en ce qui concerne le code source Scytl, la Suisse et les élections américaines, j’ai découvert que la Suisse, en particulier Swiss Post, qui appartient au gouvernement fédéral suisse, avait co-développé le logiciel de vote électronique Scytl avec Scytl Connexions.

    De naissance, je suis citoyen suisse et citoyen américain, né à New York en 1970. Je suis devenu suisse grâce à ma mère née et élevée en Suisse. J’ai décidé que j’avais un devoir non seulement vis à vis des citoyens américains, mais aussi envers mes concitoyens suisses, ainsi que envers les demandeurs de liberté dans des pays du monde entier.

    Q) Pourriez-vous expliquer comment la Suisse est impliquée dans la fraude et quel rôle Scytl a joué dans les élections américaines ?

    A) La Suisse, tant du secteur privé que du secteur public, est profondément impliquée dans de nombreux aspects des élections américaines de 2020, qu’il s’agisse du financement initial le plus important de CITCO, majoritaire puis minoritaire, propriétaire d’intérêts de Smartmatic, que le financement provenant de la Sandoz Family Foundation of Switzerland en 1965.

    La Suisse est clairement liée à de nombreux aspects financiers des élections américaines de 2020. Que ce soit le fait que les conglomérats chinois possèdent 75 % de l’UBS (Union Bank of Switzerland) ou le fait que le Service postal fédéral suisse, la Poste suisse, ait co-développé et possède actuellement le code source Scytl, ce petit pays alpin, géographiquement miniscule, est inimaginablement puissant !

    Ce fait me fait aucun doute. Ce n’est pas ma théorie. Ce n’est pas moi qui accuse le gouvernement suisse. C’est simplement que j’ai pris d’énormes quantités d’informations diverses qui ont été publiées précédemment, auxquelles j’ai eu accès légalement, puis les ai corroborées.

    Ma position sur cette question est celle qui dit simplement : « Si l’information, toute information, est juridiquement accessible, dont toutes les informations que j’ai trouvées, recherchées et corrélées, j’ai le droit en tant que citoyen du monde, en l’occurrence un citoyen des États-Unis et un citoyen suisse, de poser certaines questions quant à la cohésion de la validité.

    Quand j’ai découvert que l’« information » que j’ai trouvée était au-delà de la simple, « curiosité », mais plutôt choquante, très curieusement cachée et jamais auparavant corrélée et présentée publiquement, en ce qui concerne les élections mondiales les plus importantes de l’histoire, j’ai choisi pour mission de m’exprimer et de permettre au grand public de la connaître.

    Q) La Suisse a-t-elle répondu aux défauts des logiciels Scytl et aux raisons pour lesquelles elle n’a pas informé le gouvernement américain de ces questions techniques cruciales ?

    La réponse initiale de Swiss Post a été publiée environ 24 heures après que j’ai initialement publié mon blog et s’est faite via un Tweet plutôt cryptique et bien caché d’eux. Ce Tweet indiquait clairement que la Poste suisse achetait en fait les droits légaux sur le logiciel Scytl et qu’ils disaient qu’il avait été acheté pour développer un programme de vote électronique, en Suisse pour la Suisse. Quand j’ai lu cela et interprété comment il a été présenté publiquement, si bien caché, je suis devenu encore plus déterminé à chercher plus de clarté sur cette « situation ».

    Aucun représentant gouvernemental, ni de Suisse, ni des États-Unis, ni dans aucun autre pays, n’a tenté de discréditer l’une des nombreuses questions que j’ai posées, ni tenté de disqualifier aucune des preuves que j’ai présentées.

    Quel rôle Scytl avait, ou a-t-il encore, aux élections américaines de 2020 au fur et à mesure que les jours et les semaines se déroulent. Scytl est le logiciel qui est utilisé comme mesure de sécurité dans les machines Dominion, machines qui sont inextricablement liées à Smartmatic. Ce fait n’est pas pertinent pour savoir si les poursuites de l’équipe juridique du président Trump seront acceptées comme créances, ou non, par la Cour suprême et d’autres États-Unis. Les autorités, ainsi que la question de savoir si le président Trump sera ou non validé comme gagnant de l’élection présidentielle américaine de 2020. Ce fait est simplement une question du droit inhérent de l’individu à connaître la vérité.

    Si l’on regarde simplement les procès de l’équipe juridique du président Trump, il est très clair que le code source du logiciel Scytl est la mesure de sécurité, liée directement aux machines de vote du Dominion, et que la Suisse a, à bien des égards, le secteur privé et public, impliqué dans le scandale électoral américain 2020, une élection qui déterminera les quatre prochaines années.

    Comme le dit la citation, « Tout comme l’Amérique, le monde le fait aussi. »

    Il ne fait aucun doute que le code source contrôle ledit programme, peu importe qui possède ledit logiciel, quel que soit le pays où le logiciel est maintenu, surveillé et géré et quel que soit le pays dans lequel ce logiciel est utilisé.

    Pour savoir pourquoi la Suisse n’a pas informé les États-Unis sur ces questions techniques critiques, ma seule hypothèse, tout comme l’hypothèse claire des dizaines de milliers de personnes qui m’ont contacté, y compris les politiciens et les journalistes, est qu’il y a un avantage financier et politique d’avoir tenu les « questions techniques » hors de la lumière de l’actuel Trump, et ceux qui souhaitent maintenir une démocratie plus libre et non socialiste aux États-Unis d’Amérique.

    Q) Non seulement la Suisse a un rôle majeur dans Scytl. Récemment, il s’est avéré que la société mère de Dominion a été financée avec 400 millions de dollars par une Banque suisse d’investissement dont 75 % des actions sont entre les mains du gouvernement chinois. Selon plusieurs analyses statistiques, Dominion avait changé des centaines de milliers de voix de Trump à Biden. La Suisse est-elle la clé de cette attaque internationale de piratage contre les élections américaines ?

    A) Je ne peux pas dire si la Suisse est à la clé de la situation des élections américaines en 2020. Cependant, la Suisse du secteur privé et la Suisse du secteur public, telles que la Sandoz Family Foundation, UBS (Union Bank of Switzerland) et le Federal Postal Service suisse, sont liées aux élections américaines de 2020.

    Il est irréfutable que les secteurs privé et public de Suisse sont impliqués d’une manière ou d’une autre dans « l’industrie électorale » internationale depuis au moins 1965. La Suisse est impliquée, en tant que telle, dans de nombreuses entreprises, de la Suisse au Venezuela, en passant par l’Espagne et au-delà depuis de nombreuses décennies, jusqu’à nos jours.

    Si l’on examine de près tous les aspects de ce qui se passe avec les élections américaines de 2020 et la fraude alléguée, honnêtement et pragmatiquement, sans aucun parti pris politique, et cherche à savoir quel ou quels pays sont les pays impliqués, il est irréfutable et inéluctable de dire que la Suisse est intimement impliquée.

    Q) Dans l’une de vos récentes vidéos, vous avez dit que vous aviez pris « un risque énorme » pour dénoncer le lien Swiss-Scytl en fournissant des preuves irréfutables des preuves de fraude entre les mains de l’administration Trump. Avez-vous fait référence au « code source » de Scytl ? Si c’est le cas, pourriez-vous souligner comment le code source constitue une preuve de la fraude électorale ?

    A) Ce que j’ai pu livrer avec succès à l’équipe juridique du président Trump, ce que j’ai pris un énorme risque non seulement de divulguer, mais aussi de discuter en détail dans de nombreuses interviews et sur mon site web, comprend et a commencé avec la connexion au code source Scytl et comment il y a beaucoup d’aspects financiers et pharmaceutiques.

    Le logiciel Scytl, qui s’est avéré directement lié aux machines de vote Dominion, en relation étrange avec Smartmatic, est l’aspect sécurité de l’ensemble de l’appareil électoral. Qu’il s’agisse de la « porte piège» qui a été prouvée pour permettre le retournement et la manipulation des votes via un accès à distance, il est inutile de nier que le code source de tout logiciel, qui dirige n’importe quel programme, quel que soit le « but ou la fonctionnalité » de ce programme, est ce qui guide le fonctionnement.

    Si un logiciel est conçu pour effectuer une certaine tâche, quelle que soit cette tâche, et si ce logiciel est capable d’être contrôlé à partir d’un emplacement distant par un tiers pendant qu’il est utilisé dans un autre, comme c’est le cas de l’élection des États-Unis 2020, alors ce tiers conserve les droits d’accès.

    Q) Dans l’un de vos derniers tweets, vous affirmez avoir reçu une confirmation écrite que tous les éléments de preuve que vous avez ont été remis à une équipe juridique représentative de Trump. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce développement récent ?

    A) L’ensemble du dossier que j’ai organisé et mis en place pour l’équipe juridique du président Trump a été reçu et ce reçu m’a été confirmé par écrit par SMS, puis à nouveau publiquement en ligne. Cette date était d’environ 18 jours après la sortie de mon blog et environ 2 semaines après ma 1re interview sur ByoBlu TV en Italie.

    En plus des informations reçues par l’équipe juridique du président Trump sur les élections, il y avait également le dossier complet, y compris les documents multimédias, concernant moi-même et mes deux fils américains ayant été illégalement saisis par les Services de protection de l’enfance de Genève, en Suisse, le 25 juillet 2017.

    Les informations concernant mes fils et moi détaillent l’absence massive d’une procédure régulière que je n’ai jamais été autorisée, ainsi que les abus, l’aliénation, la négligence et la torture psychologique de mes deux jeunes fils qui sont encore utilisés comme pions politiques par le gouvernement de Genève, en Suisse, ainsi que les détails de la dissimulation de centaines de représentants des Gouvernement, y compris les détails de la participation et de la dissimulation concernant le cauchemar de ma famille par les représentants des États-Unis. Ambassade à Berne, en Suisse.

    La situation avec mes fils et moi est enterrée aux États-Unis et en Suisse depuis plus de 3 ans et demi, et bien que je n’aie pas exposé les informations concernant la connexion Scytl-Suisse, ni aucune autre Suisse-États-Unis. Les liens électoraux, en tant que stratagème médiatique pour attirer l’attention sur mes fils et moi, il est clair pour de nombreux politiciens, avocats, journalistes et centaines de milliers de citoyens du monde, que mes fils n’auraient jamais dû être saisis illégalement comme ils l’ont été par les Services de protection de l’enfance de Genève, en Suisse.

    Ce qui est arrivé à ma famille est un crime contre l’humanité. Mes deux fils ont été aliénés, maltraités, négligés, agressés, battus et utilisés comme pions politiques dans une conspiration éprouvée entre de nombreux partis du secteur privé et public en Suisse et aux États-Unis.

    Cette histoire d’horreur est cependant quelque peu distincte du lien entre la Suisse et les élections américaines de 2020. Cependant, les deux sujets sont tous liés aux élections des États-Unis 2020 en raison de l’implication irréfutable des politiciens, des entreprises informatiques et de l’argent basés en Arizona, aux États-Unis, avec un rapport spécifique avec l’Église et la puissance d’action de la famille mon ex-épouse.

    Q) Le frère du général Flynn, Joseph Flynn, vous a publiquement remercié et vous a rassuré que maintenant la preuve est entre les « bonnes mains ». L’administration Trump a-t-elle maintenant l’arme pour démasquer définitivement la fraude ?

    Il y a beaucoup d’armes pour démasquer la fraude. La connexion Suisse-Scytl, en ce qui concerne le code source, en est une. Les nombreuses autres connexions que j’ai exposées sont des moyens supplémentaires et irréfutables.

    Je ne dis en aucune façon que je suis la seule personne qui tient l’arme fatale. Cependant, comme m’a répondu le représentant de l’équipe juridique, il y a de nombreux éléments d’information puissants et uniques que j’ai fournis qui sont, en fait, utilisés par l’équipe juridique du président Trump dans les nombreuses procédures judiciaires pour prouver la fraude aux élections américaines de 2020.

    L’équipe juridique du président Trump détenait clairement, avant que je n’entre en scène, de nombreuses autres preuves de fraude entre leurs propres mains. Ce que j’ai présenté a ajouté à ce qu’ils ont déjà, de nombreux aspects, angles de vue, preuves, clés et acteurs, de la Suisse à l’Arizona, qui sont tous liés à la fraude électorale aux États-Unis 2020 et à la relation de cette élection au COVID-19 et à la traite internationale des enfants.

    Q) Le gouvernement suisse sait-il ce que vous avez fait ? Vous suivent-ils d’une manière ou d’une autre ?

    Le gouvernement suisse est pleinement conscient de ce que j’ai fait. Le blog sur lequel j’ai mis en place les informations initiales et ultérieures dispose d’un journal d’arrière-plan complet des villes et des adresses des visiteurs de mon blog. Dans les 24 heures suivant la publication de mon blog, l’application statistique sur le back-end de mon site a montré que Berne, la capitale suisse, Washington, D.C., Zurich, Genève, Barcelone, Caracas, Venezuela, ainsi que Francfort et Berlin, ont été très régulièrement, « visité» mon site.

    Que les Suisses soient ou non, « après moi d’une certaine manière », est difficile à dire, en termes très spécifiques.

    Ma vie, en général, en raison du scandale de mes fils illégalement détenus par le gouvernement suisse pendant 3 ans et demi et de mon combat inlassable, juridique et non diffamatoire pour que mes fils me reviennent, a fait de moiune figure plutôt connue, tristement célèbre et non-aimée dans ce pays par le gouvernement et les systèmes judiciaires de la Suisse.

    J’ai été arrêté par la police à d’innombrables reprises, avant et après mon implication dans le scandale électoral américain 2020. Je dois dire, cependant, qu’il y a eu des représailles contre moi par les Services de protection de l’enfance du gouvernement de Genève, le foyer du groupe où mes fils sont détenus et le tribunal pour la famille à Genève. Il a été ordonné, juste jeudi dernier, par leur tribunal que je ne puisse plus parler à mes fils au téléphone (nous n’avons eu que 2 appels la semaine dernière de 20 minutes chacun).

    Cependant, le tribunal, « narratif » évite de citer directement mon implication dans les élections américaine 2020, et plutôt de faire diffamatoirement des accusations ridicules contre moi en tant que sadique pour m’aliéner davantage mes fils et gagner plus d’argent par la détention illégale et immorale de mes fils.

    Il n’y a pas de coïncidences. Il ne fait aucun doute que si les Suisses sont, « après moi », l’expression « après moi », est une question difficile à répondre, car il y a eu des représailles directes contre certaines personnes autour de moi et de nombreuses personnes, amis et collègues, ont cessé de me parler, « tout d’un coup ».

    Q) Un parti politique suisse s’est-il intéressé à votre cas et à la controverse du Scytl ? Pouvez-vous nous en dire plus sur la jurisprudence de vos fils et si le gouvernement suisse utilise cette question comme moyen de riposter contre vous ?

    A) J’ai constaté un intérêt significatif de la part d’un parti politique conservateur Suisse et j’entretiens des relations avec des représentants de ce parti, dont l’un est encore actuellement au Parlement en Suisse. Ils m’ont contacté et me posent de nombreuses questions pour les aider à assembler des morceaux du puzzle qu’ils n’ont pas pu faire depuis des années en ce qui concerne le vote électronique en Suisse. Je n’en dirai pas beaucoup plus à ce sujet, si ce n’est pour dire qu’il y a une communication directe entre moi-même et eux et le potentiel d’une relation à long terme à de nombreux niveaux, tant politiquement que juridiquement.

    En ce qui concerne l’affaire juridique concernant mes fils et liée à la possibilité pour le gouvernement suisse d’utiliser mon implication dans le scandale électoral 2020 de riposter clairement sans aucun doute contre moi, cela va sans dire.

    Je vois clairement que le fait que mon implication dans le scandale des élections aux États-Unis 2020, tel qu’il est lié à la Suisse, a donné aux Services suisses de protection de l’enfance une autre excuse diffamatoire et fausse pour poursuivre la détention de mes fils et commettre cette fraude contre ma famille.

    Ce que l’on me dit en « haut-lieu», c’est que c’est le genre de situation avec mes fils et qui va devoir être réglementé diplomatiquement ou au sein de cercles d’amis qui sont des avocats, des politiciens et des juges. C’est vrai puisque l’affaire contre moi et pourquoi ils détiennent mes fils est une fraude avérée depuis de nombreuses années.

    Le tribunal de la famille à Genève n’a écouté aucun de mes avocats qui ont présenté la preuve et ne m’ont jamais proposé de procédure régulière. Si cette exposition médiatique et politique ne force pas les Suisses à rendre mes fils, rien ne le fera. C’est simplement une question de personnes bonnes ayant le courage de défendre les Suisses, une tâche qui semble ne pas être en place, mais j’espère que la bonne personne viendra très bientôt.

    Q) Dans un récent tweet, vous avez écrit que quelqu’un « blessait physiquement » des gens près de chez vous et que trois autres personnes qui vous soutiennent ont été volées. Pensez-vous que le gouvernement suisse ait joué un rôle dans ces attaques vicieuses ? Vous avez été menacé ou attaqué aussi ?

    A) Une de de mes amies en Arizona, une femme, a été physiquement blessé il y a environ trois semaines. En outre, le bureau de campagne de Josh Barnett, le candidat du Congrès de l’Arizona qui a fait la demande le 25 juillet 2020 au président suisse Simonetta Sommaruga, pour la libération immédiate et inconditionnelle et le retour vers moi de mes deux fils, a été « visité » et leurs ordinateurs et autres appareils électroniques ont été volés.

    Est-ce que je pense que le gouvernement suisse est directement impliqué dans ces crimes ? Non, je ne le pense pas. Cependant, je crois que les personnes associées à vouloir dissimuler la conspiration qui a permis aux Suisses de détenir illégalement mes fils pendant plus de trois ans, dont la plupart sont basés en Arizona, sont profondément impliquées dans ce qui est arrivé à mon amie et au bureau de campagne du candidat du Congrès Josh Barnett.

    Les personnes impliquées dans la collusion qui a entraîné la détention illégale de mes fils par les Services de protection de l’enfance à Genève en 2017 sont celles que j’avais exposées, par des preuves irréfutables, comme étant impliquées dans la pédophilie, la pornographie enfantine et la traite des enfants. Ce sont des puissances financières et politiques. Ils font partie de la direction de l’Église mormon. Ce sont aussi mon ex-famille en droit. Un mélange dangereux avec des ressources illimitées et une série de vengeance contrairement à tout ce que j’avais jamais pensé pouvoir exister.

    Q) Le Trésor américain a inscrit la Suisse dans la liste des manipulateurs de devises. Savez-vous si cette décision est liée à l’implication de la Suisse dans la fraude électorale ?

    A) Que la décision du Trésor américain d’inscrire la Suisse sur la liste des manipulateurs monétaires soit directement liée à la fraude électorale américaine de 2020, je ne peux pas dire puisque je n’ai pas ce type d’information interne, gouvernementale ou financière.

    Si l’on le regarde objectivement, cependant, les deux autres pays qui figurent sur la liste des manipulateurs monétaires du Trésor américain sont le Viêt Nam et la Chine. La Suisse, il y a moins d’une semaine, étant « soudainement » inscrite sur cette liste ciblée pourrait impliquer une corrélation entre la désignation de la Suisse comme manipulateur de devises et les enquêtes américaines sur la fraude électorale.

    Pour que je dise de manière flagrante : « Non, les deux sont totalement indépendants » serait une déclaration naïve. Je ne crois pas personnellement aux coïncidences.

    Q) La Cour suprême a récemment rejeté la poursuite du Texas contre les quatre États (Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin et Géorgie) qui avaient violé la Constitution, en raison d’une question juridique permanente.

    Pensez-vous que l’administration Trump puisse encore remporter sa bataille juridique devant la Cour suprême ou d’autres tribunaux d’État ? Pensez-vous que les conspirateurs qui avaient planifié la fraude seront poursuivis publiquement en déclenchant l’OE 2018 contre l’ingérence électorale étrangère ?

    A) Oui, je crois que l’administration Trump peut encore gagner sa bataille juridique devant la Cour suprême et d’autres tribunaux d’État, ainsi que devant toute autre autorité, c’est-à-dire si ces tribunaux et autorités sont prêts à examiner valablement la preuve irréfutable qui a été présentée par l’équipe juridique du président Trump.

    Que les conspirateurs qui ont planifié la fraude soient ou non poursuivis publiquement par le déclenchement de l’ordonnance exécutive de 2018 ou autrement, je ne peux pas dire.

    Je dirai que si un individu, une famille, un groupe, une entreprise, un parti politique ou un pays conspirent de quelque manière que ce soit pour affecter la liberté et la liberté et les droits d’un autre groupe ou pays, j’espère sincèrement que la vérité règnera, et que le peuple américain, le peuple suisse, et que les êtres humains et les citoyens du monde entier feront l’expérience d’une liberté véritable et permanente.

    Je crois que le monde a besoin de changement, de changement pour le mieux. Je ne crois pas que je sois le seul à le croire. Je crois que le changement dans ce monde passe par une réflexion et une analyse intelligentes. Je pense que le changement passe par une bonne défense, à de nombreux niveaux. Je pense que le changement passe par la démonstration de preuves et de preuves, ainsi que par la validation de ces preuves.

    En fin de compte, je crois que le monde ne deviendra pas un meilleur endroit si nous continuons à permettre que des choses plus horribles continuent de se produire pendant que nous nous asseyons odieusement et que nous restons, « rois du clavier ». Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir, maintenant, pour arrêter la perpétration de plus de destruction, plus de diminution des libertés personnelles, plus de souffrance et plus d’isolement social.

    Je crois que le monde est destiné, comme il est écrit depuis 2000 ans, à un changement positif, au rétablissement de la liberté, de la vérité, de la justice et à la juste réunification des enfants et de leurs parents aimants, ainsi qu’à la véritable libération de toute personne qui a été séparée et maltraitée par des systèmes d’orgueil égoïste.

    On peut l’appeler « État profond » ou tout autre terme, mais l’essence de ces personnes ou parties est la même. Ce sont simplement ceux qui ne cherchent rien d’autre que de contrôler, de dominer, de manipuler, de contraindre et de faire craindre les innocents, les vulnérables et les masses en général par le biais de faux récit médiatique et de domination sociale.

    De toute façon que l’on choisisse de la regarder, ou de la nommer, nous sommes vraiment au milieu d’une guerre entre le Bien et le Mal et c’est à nous de décider si nous sommes prêts et courageux ou non d’agir en faveur du bien, car il est clair que ceux qui agissent au nom du mal ne s’arrêtent pas dans leurs efforts.

    Reply
  • 5 January 2021 at 16:00
    Permalink

    To suggest that the Mormin Church is somehow involved in child trafficking is absolutely preposterous. It seems as though he is making false and unsubstantiated accusations and allegations. Completely separate from Scytl.

    Reply

Leave a Reply